news-details
Politique

SCENE DE PILLAGES, DE VANDALISMES ET DE TUERIES Le Barreau du Mali s’indigne et demande l’ouverture d’une enquête




Face à la situation sociopolitique que connait le Mali depuis le mois de juin 2020, le Barreau du Mali n’est pas resté indifférent. Après une déclaration en date du 16 juin 2020, en appelant les parties en crise à la retenue et au dialogue, le Barreau réitère, dans une deuxième déclaration sur cette crise, son appel quant à l’extrême urgence et à la nécessité pour tous les acteurs de faire preuve de clairvoyance et de retenue tant dans leurs déclarations que dans leurs actes et à préserver l’ordre public.

Dans cette nouvelle déclaration en date du 14 juillet, la deuxième en un mois, le Barreau malien se dit stupéfait face à la violence des évènements survenus les 10 et 11 juillet 2020 à Bamako. Le Barreau se dit indigné par les pertes en vies humaines et les nombreux blessés ; les destructions des biens publics et privés ; l’utilisation disproportionnée et abusive de la force dans le cadre du maintien de l’ordre et les atteintes graves aux libertés et aux droits fondamentaux des paisibles citoyens.

Le Barreau s’incline devant la mémoire des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
Le Barreau demande l’ouverture d’une enquête indépendante en vue de situer les responsabilités.

Enfin, le Barreau du Mali rappelle à toutes les parties la nécessité de recourir aux voies de droit existantes et au dialogue pour une résolution de la crise sociopolitique. 

Youssouf Z KEITA 



  • TAGS

You can share this post!