news-details
Société

RESTAURATION DES MALADES DU COVID 19 L’ Afpromer veut jouer sa partition




A travers l’Association des femmes professionnelles des métiers de la restauration (AFPROMER) présidée par Mme Traoré Oumou Traoré, les professionnels de la restauration du Mali bénéficient de la première phase de distribution alimentaire gratuite initiée par le président de la République. Mme Traoré Oumou Traoré et l’équipe qu’elle dirige ont mouillé le maillot auprès des autorités maliennes afin que les femmes professionnelles de la restauration soient prises en compte. Et leur lutte a porté ses fruits, le samedi 9 mai 2020, à la suite de l’invitation des membres de l’association à la première phase de l’opération.

L’histoire du métier de la restauration au Mali retiendra que la présidente actuelle de l’Afpromer, Mme Traoré Oumou Traoré a bataillé dur pour que les femmes professionnelles de ce secteur d’activité ne restent pas orphelines en cette période de grave crise sanitaire imposée par le Covid 19. Soucieuse pour l’épanouissement des femmes restauratrices et transformatrices alimentaires, Mme Traoré Oumou Traoré et son équipe ont frappé à toutes les portes avant d’être entendues. « Ma joie est immense ce matin. Notre présence à cette cérémonie de distribution des vivres est un signal fort. Cela veut dire que nous existons et que nous sommes respectées et considérées par les autorités maliennes. Je dis grand merci aux autorités maliennes et à nos responsables hiérarchiques. En nous faisant profiter à cette aide, ils ont restitué à la restauration toute sa valeur. Un adage dit que dit que la cuisine est plus vieille que la mosquée », se réjouit la présidente de l’Afpromer.

Malgré les difficultés actuelles qui frappent le secteur de la restauration, la présidente de l’Afpromer garde la raison face à la politique gouvernementale de lutte contre le Covid 19.

A l’en croire, l’association Afpromer reste respectueuse des mesures de riposte établies par les plus hautes autorités et s’engage à les observer et à les faire respecter avec rigueur. « Nous réaffirmons notre soutien à la politique de riposte du gouvernement malien et saluons vivement tous les efforts entrepris par le président IBK et son gouvernement en faveur de la résilience des secteurs socioprofessionnels et plus particulièrement envers ceux de la restauration. Je profite pour saluer aussi la ministre en charge de l’artisanat et le président de notre fédération, Moussa Samaké. Cette aide est un grand soulagement pour les femmes professionnelles de la restauration. Ce geste est la preuve que le Mali ne nous a pas oublié», déclare Mme Traoré Oumou Traoré.

La présidente de l’Afpromer informe, par ailleurs, que l’association appartient à toutes les femmes maliennes évoluant dans le secteur de la restauration et appelle à l’union sacrée.

Pour toute information sur les activités de l’association, les personnes intéressées peuvent appelées au numéro suivant : 76 30 33  00.

 

Afpromer réclame la restauration des malades confinés ! 

Selon la chargée de la formation et du développement du genre de l’Afpromer, Ada Diawara, le gouvernement du Mali peut faire plus pour aider les professionnelles de la restauration sans même faire un effort financier supplémentaire.

Selon elle, la restauration au niveau des sites de confinement des malades au Coronavirus est aujourd’hui confiée même à des non professionnels. « Cela n’est pas totalement juste à l’égard des professionnels du secteur qui payent des impôts à l’Etat et des collectivités. Rien qu’en nous confiant la restauration des malades sur ces sites de confinement, l’Etat du Mali apporterait un grand soulagement aux femmes professionnelles du secteur de la restauration. Nous leur soumettons cette proposion »,  dit Mme Ada Diawara.

Youssouf Z Kéita



  • TAGS

You can share this post!