news-details
Culture

RÉOUVERTURE DES CLASSES Le ministre de l'éducation exige une leçon modèle sur la Covid-19




Les élèves vont enfin reprendre le chemin de l'école le 25 janvier prochain. L'information a été donnée par le ministre de l'éducation nationale, Pr Doulaye Konaté, à travers un communiqué rendu public mardi 19 janvier. A cet effet, une leçon modèle de 20 minutes sur la covid-19 sera dispensée dès le premier jour de la rentrée dans toutes les classes. Tel est, en tout cas, le souhait ardent du ministre.

Dans sa communication, le ministre rappelle aux acteurs de l'école que la Covid-19 reste une réalité très préoccupante dans notre pays, insistant sur le respect des mesures barrières dans les établissements scolaires. « Je vous engage, au moment où les élèves vont reprendre le chemin de l'école, à mettre tout en œuvre pour respecter et faire respecter, en relation avec vos collectivités territoriales de rattachement et vos partenaires, les mesures barrières dans vos écoles et établissements afin d'assurer aux enfants un environnement sécurisé », a-t-il dit.

Une leçon modèle sur la covid-19, par niveau d'enseignement, devrait être transmise aux établissements scolaires pour exécution, dès le premier jour de la rentrée dans toutes les classes pendant 20 minutes. Le communiqué ajoute que cet exercice se poursuivra durant toute la semaine. Ainsi, des séances d'information et de sensibilisation sur la pandémie seront organisées à l'intention des élèves évoluant dans les circonscriptions.

Le gouvernement, indique le communiqué, « apportera tout appui possible pour accompagner les écoles. » Pour freiner la propagation du virus dans les écoles, Pr Doulaye Konaté estime qu’il est impératif que certaines initiatives, qui ont eu des succès ailleurs, soient mises en œuvre dans chaque classe au Mali. Il s'agit, selon lui, de mettre en place, au niveau de chaque école, un « comité de veille » qui aura pour tâche de veiller au respect des mesures barrières dans les écoles. Ce comité sera composé de cinq membres (CGS-Directeurs d'école- enseignants). Un deuxième comité de veille de classe composé des filles et des garçons sera également mis en place pour veiller au respect des mesures barrières dans chaque classe. Le troisième sera « un comité mixte formé par le comité de veille de l'école et celui de la classe ». Il travaillera à faire respecter les mesures barrières au niveau de l'école ou de l'établissement.

Enfin, le communiqué indique que les lacunes cumulées dans le processus d'enseignement et d'apprentissage durant l'année écoulée, devraient retenir l'attention des acteurs dudit secteur pour mettre en œuvre des mesures correctives.

Seydou FANÉ



  • TAGS

You can share this post!