news-details
Politique

RECOMMANDATIONS DE LA CEDEAO POUR LA DEMISSION DES DEPUTES Un Collectif s’oppose




Les responsables du Collectif de soutien des députés élus du Mali en général et en commune VI enparticulier, ont organisé, le mardi 4 août 2020, une conférence de presse. Le but était d’exprimer leur indignation sur le  contenu des recommandations de la Cédéao.

 

Dans ses recommandations sur la sortie de crise dans notre pays, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), a évoqué la démission des députés, au nombre de 31. En conférence de presse, le mardi dernier, au Projet Jeunes de Sogoniko, un Collectif dénommé « Collectif contre toute démission des députés maliens démocratiquement élus par le peuple», et  dirigé par Boubou Mabel Diawara, s’oppose à cette décision.

 

Si la démission du Président de la République est une ligne rouge selon la Cédéao, Mabel et son équipe estiment que le respect des votes des citoyens de la Commune VI est aussi une ligne rouge à ne pas franchir. A leur entendement, la crise post-électorale n’est pas le seul problème dénoncé par les contestateurs. Il y a également  la gouvernance et autres problèmes  qui ont été reprochés au Président de la République.

« Nous saluons la Cédéao. Mais nous, une partie de la majorité silencieuse, dit non à la décision  demandant aux députés maliens démocratiquement élus par le peuple de démissionner. Ils ne vont pas démissionner. Nous sommes patriotes et légalistes. A ce titre nous sommes pour la paix et la cohésion sociale », souligne, le président du Collectif Boubou Mabel Diawara.

« Aujourd’hui, nous sommes en Commune VI mais, dans les jours à venir, le même collectif se penchera pour les autres élus », renseigne le membre et juriste  du Collectif, Théodore Diarra.

« La démission de nos députés n’est pas négociable. Même son de cloche pour les autres du Mali », tempère-t-il tout en soutenant que le Collectif reste favorable au dialogue afin de trouver une solution adéquate à la crise malienne.

En plus des élus de la Commune VI, à savoir le RPM, l’Adéma et le PS Yelencoura, le Collectif entend, avec ses démembrements, soutenir tous les députés maliens démocratiquement élus par le peuple.

A suivre donc

B. D. S.



  • TAGS

You can share this post!