news-details
Politique

MOBILISATION POPULAIRE DU 11 AOÛT 2020 M5-RFP plus fort que jamais!




Pour répondre au  Président de le République, Ibrahim Boubacar Keita, le Comité Stratégique du Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a décidé de tenir de grands rassemblements populaires à Bamako, sur l’ensemble du territoire national et dans la diaspora, de façon continue jusqu'à l'atteinte de l’objectif recherché par le peuple malien. Dans sa déclaration, le pouvoir d’achat des Maliens, l’école, l’emploi des jeunes, la santé, les infrastructures… ne font absolument pas partie des soucis du régime actuel.

Pour le M5-RFP, la façon de gérer qui a entraîné l'affaiblissement de l’Etat et l’a empêché d'assurer ses fonctions régaliennes de défense, de sécurité et de développement, a conduit le Mali au bord du gouffre et compromet aujourd’hui la stabilité dans le sahel, voire dans la sous-région.

Des violations récurrentes des principes constitutionnels de sauvegarde de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Mali, de séparation des pouvoirs, de délégitimation des institutions de la République, de protection des droits et libertés des personnes et leurs biens, sont devenues des pratiques quotidiennes.

Pire, le peuple malien a assisté à la confiscation des mécanismes républicains et démocratiques par la systématisation des fraudes qui ne permettent plus aux élections de jouer leur rôle régulateur, notamment lors du scrutin présidentiel de 2018 et des deux tours de l'élection législative de 2020.

Depuis plusieurs semaines, le peuple malien, sous la férule du Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a décidé de prendre son destin en main en se mobilisant massivement, avec détermination, sans violence et dans le respect de la loi sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, contre le régime incompétent et antirépublicain du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, dont la mal gouvernance menace dangereusement l’existence de notre pays en tant qu’Etat, Nation, Démocratie et République laïque.

Du silence méprisant aux simulacres des solutions violant allègrement la Constitution du Mali, selon le communiqué, le régime de IBK est passé par des actes de diversion, de bâillonnement et de pression tous azimuts sur fond de folles répressions et exécutions sommaires prémédités par usage des forces antiterroristes lourdement armées, d’arrestations arbitraires, de condamnations judiciaires expéditives à l’encontre des citoyens pacifiques et des responsables du M5-RFP, grossissant chaque jour le lot des détenus et prisonniers politiques au Mali.

Le patriotisme du peuple malien

Pour le M5-RFP, la jeunesse malienne est engagée à défendre l’idéal d’un Mali nouveau par l'exercice de son droit constitutionnel de désobéissance civile mais aussi des avocats et citoyens épris de paix et de justice qui œuvrent inlassablement à défendre les personnes arbitrairement arrêtées et condamnées, mais également devant la juridictions nationales et internationales contre les auteurs, commanditaires et complices de tueries et exactions commis à travers l’utilisation des forces antiterroristes.

« Nous rendons hommage aux 23 morts et plus de 150 blessés des journées de folles répressions des 10, 11 et 12 juillet 2020, des jeunes fauchés par des balles assassines, et aux milliers de victimes, civiles et militaires entre autres, qui ont payé de leur vie et de leur liberté les errements du régime », a annoncé le Comité stratégique du M5.

Aussi, il a réitéré l’exigence de libération immédiate de l’Honorable Soumaila Cissé, Chef de file de l’opposition, dont le Président dit connaitre et discuter avec les ravisseurs et promet sa libération pour « bientôt ».

Par conséquent, le M5-RFP a appelé toute la communauté internationale à mieux s’impliquer aux côtés du peuple et non d’un homme et son régime, pour aider à engager le Mali sur la voie de la sécurité, de la paix et de la prospérité sociopolitique, à travers une gouvernance responsable et vertueuse. Au lieu de laisser la Cédéao imposer des résolutions qui violent ses propres textes et la Constitution du Mali, pour ainsi mettre l’Etat malien sous tutelle internationale du fait de l’échec du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. En témoigne la récente reconstitution de la Cour constitutionnelle et l’exigence de démission des députés contestés, a-t-il précisé.

Les menaces et arrestations arbitraires

Par ailleurs, le M5-RFP note en dérive autoritaire qui s'installe face au peuple et met solennellement en garde les ministres de la Sécurité, Général M’Bemba Moussa, pour les arrestations arbitraires et brutales et de la Justice Me Kassoum Tapo pour les incarcérations et condamnations expéditives. Au lieu de verser dans des menaces, invectives et actes de répression contre le peuple, le Comité stratégique des manifestants conseille à ces ministres recyclés de rechercher plutôt à se racheter de leurs échecs passés auprès du M5-RFP.

Dans la même source, celui-ci engage la justice à diligenter les actions judiciaires en cours contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries et exactions commises à l’encontre des manifestants aux mains nues par les forces antiterroristes.

Pour répondre à l'entêtement du Président de la République, le M5-RFP a décidé de tenir de grands rassemblements populaires à Bamako, sur l’ensemble du territoire national et de la Diaspora, et de façon continue, jusqu’à l’atteinte de l'objectif recherché par le peuple malien.

Ainsi, le M5-RFP réitère sa ferme détermination à sauver le Mali menacé de disparition en tant qu’Etat démocratique, républicaine et laïque. Sans aller avec le dos de la cuillère, il exige purement et simplement la démission du Président de la République et son régime pour permettre à l’ouverture d’une transition démocratique entre les forces vives de la nation du Pays. « S’y refuser par le chaos, c'est faire acte de non-assistance à peuple en danger, car les maliens vivent déjà dans le chaos, et depuis fort longtemps », a conclu le Comité stratégique du M5-RFP.

Mamadou Sangaré

 



  • TAGS

You can share this post!