news-details
Politique

Le crépuscule de la démocratie ?




La démocratie est présentée comme le pouvoir du peuple pour le peuple et le peuple. Le système démocratique est jugé comme le moins mauvais des systèmes de gouvernance. Mais au regard des défis, des aspirations et des enjeux actuels, le système de gouvernance démocratique pratiqué ou imposé a t-il encore de beaux jours pour longtemps ?

 

L'invasion le 6 janvier 2021 du Capitole, siège de la démocratie américaine, par une marée d'inconditionnels de Donald Trump, chauffés à blanc par ce dernier, pour tout saccager en est-il pas un signe précurseur? Le candidat Trump avait pourtant affirmé et réaffirmé qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats des élections présidentielles s'il n'est pas le gagnant. Il a promis d'envoyer des milliers de ses sympathisants dans la rue avec armes. Promesse tenue malheureusement. La démocratie en prend un coup terrible. Trump doit répondre de ces actes. Il est vrai que le monde est injuste avec une justice à deux vitesses corroborant ce diction de chez nous : Si "un pauvre mange " un noci", un caméléon, c'est qu'il a faim si c'est un riche qui le mange, c'est pour se soigner". Si ce spectacle révoltant et inacceptable s'était produit ailleurs qu'au pays de l'oncle Sam on aurait eu droit à tous superlatifs négatifs. Notre Continent peut peut-il pas se poser la question de la nécessité de revisiter ce système de gouvernance et l'adapter aux réalités de nos sociétés ? Les différents systèmes de gouvernance de nos célèbres empires, les valeurs cardinales de nos sociétés d'hier, nos croyances ne sont -ils pas des terreaux fertiles pour de nouvelles aventures ? Est-il indispensable de tout prendre chez l'autre sans esprit de discernement ? La liberté pour tout citoyen de pouvoir être chef de l'État doit obéir à d'autres critères que ceux de l'argent ou de la baïonnette..Des critères de bonne moralité, d'aptitudes physiques, de patriotisme, de vertu doivent venir au premier plan. La maîtrise et l'appropriation des valeurs cardinales de nos sociétés doivent être des préalables. Cela nous évitera ( peut-être) d'avoir des grands malades, des mercenaires et autres trafiquants en tout genre et aux richesses d'origine douteuse comme Président de la république..Il est impérieux de se poser des questions quant à l'exercice quotidien de la démocratie sous nos tropiques. Les récurrentes mises en cause des serments et de la Constitution, la non prise en compte des préoccupations réelles des citoyens, la corruption, l'injustice sont entre autres les principales causes de frustration des populations. Le meilleur système de gouvernance est celui qui donne satisfaction au maximum de citoyens .

Qu'Allah veille sur le Mali

Hamidou Konaté

 

 



  • TAGS

You can share this post!