news-details
Société

LA CANDIDATURE DE DIADIE DIT AMADOU SANKARE AU PATRONAT « Pour un secteur privé fort au cœur du renouveau »




Dans le cadre de sa candidature pour l’élection à la Présidence du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), Diadié dit Amadou Sankaré a invité les Directeurs des organes de publication à un déjeuner de presse à l'hôtel Azalai Salam. Il s’agit d’offrir aux acteurs du secteur privé malien des opportunités de renforcement de leurs capacités techniques, de management et gouvernance en vue de renforcer leur compétitivité tant au plan national voire international.

« J’ai foi dans l'avenir de notre groupement, le CNPM dont l’apport est incommensurable dans le regroupement de nos forces, de nos intelligences et de nos moyens pour développer l’agriculture, le commerce, l'élevage et la promotion de l’entreprise », a avancé Diadié.

Selon lui, il s’agit d’accroitre la contribution du secteur privé malien à la consolidation de l’intégration économique sous régionale et africaine en valorisant tous les avantages distinctifs nationaux.

« C’est tout d’abord vous et moi, les chefs d'entreprise qui interviennent dans le secteur privé. Cette élection se déroule à un moment important de notre pays qui recherche de voies de dialogue qui permettra de fin à cette crise » a souligné le candidat à la prochaine élection du CNPM, qui a affirmé ceci : « Le rôle singulier des médias et la place éminente qu’elles s’occupent dans le secteur socioéconomique ».

« Nous avons besoin pour cela de croire en nous, en ce qui concerne nous faisons et en l’avenir de notre pays, d'avoir pour lui et pour nos fils, une vraie ambition » a-t-il poursuivi.

En vue de réaliser son rêve, il propose se munir des valeurs suivantes notamment la liberté d’entreprise, l’innovation dans l’action, l’éthique dans les affaires, l’égalité des chances entre autres.

Au fil des années, aux dires de Diadié, le CNPM est devenu une structure majeure qui ‘’impose’’ aussi bien auprès de l’Etat qu’au niveau de ses autres partenaires économiques, qu’ils soient maliens ou étrangers. Pour lui, ceci est la preuve du leadership de ses présidents successifs et des qualités managériales plus qu’honorables des bureaux respectifs. Cette dynamique qui doit se dérouler avec pragmatisme et ouverture mérite d’être portée par tous, a-t-il laissé entendre, avec délicatesse.

Pour le candidat au Patronat, il s’agit d’ériger « un secteur privé, symbole du dynamique entrepreneurial, moteur du développement socioéconomique du Mali, garant de l’épanouissement individuel des entrepreneurs et des maliens en général ».

Aujourd’hui, Diadié dit Amadou Sankaré est à la tête d’une trentaine d’entreprises opérant dans plusieurs pays de la région ouest africaine à savoir le Sénégal, Guinée, Cote d’ivoire, Burkina Faso, Niger et d’autres dans des secteurs de la gestion des ressources humaines, l’International financière, l’inclusion sociale, les mines, l’agro-industrie, le commerce international entre autres. Ce dirigeant hors du commun à l’allure posée, cache une dynamique qui pourrait inspirer beaucoup des jeunes entrepreneurs africains.

Par ailleurs, le représentant des organes de presse, Mamadou Dabo a exprimé leur soutien à la candidature pour la présidence du Patronat. « Les journalistes voient dans la candidature de Diadié un espoir pour l’ensemble de la presse. Nous ne vivons pas le fruit de notre labeur ; c’est comme nous travaillons pour les autres organes. Notre message est de faire en sorte que la presse soit développée parce que nous sommes un secteur privé », a-t-il lancé.

Diplômé de la Faculté des Sciences Economiques de l’Université de Dakar, Diadié dit Amadou Sankaré a servi pendant dix ans au sein de l’administration malienne à différents postes dont celui de PDG de l’Office des Relais Touristiques du Mali avant de se lancer dans les affaires.

C’est en 1993 que Diadié, comme on le surnomme couramment, s’installe à son compte et crée la Société Africaine d’Etude et de Réalisation (SAER) qui est le prélude à l’aventure entrepreneuriale que connaissent ses proches. En 2003, il prépare et obtient une Maîtrise en Administration des Affaires (MBA) de l’Université UQAM au Canada.

Pour réaliser son ambition de se positionner comme « un opérateur de référence à l’échelle africaine, innovant, performant et social ». Il peut compter sur sa riche expérience nationale et internationale notamment en tant que représentant de plusieurs sociétés internationales telles que SNC, Lavalin, Razel, le Groupe Bouygues, Hydro Geo Canada et d’autres.

Mamadou Sangaré



  • TAGS

You can share this post!