news-details
Economie

GUINEE-MALI 2 350 ballots, soient 117.500 moustiquaires d’une valeur de 6 milliards, saisis, un honorable impliqué !




2 remorques remplies de moustiquaires guinéennes sont saisies à Bamako, un honorable est fortement impliqué dans cette affaire.

C’est donc 2 350 ballots, soient 117 500 moustiquaires qui a été saisis à Bamako dans un magasin et de surcroît appartenant à un député malien qui avait signé, avec le gouvernement malien, un contrat dont la valeur s’élève à 6 milliards de nos francs.

 « Nous avons reçu l’information à partir de Bamako. Le président de l’association des ressortissants guinéens a appris par la radio malienne que des moustiquaires qui ont été détournés en Guinée sont sur le territoire malien. Donc d’enquête en enquête, le commissariat du 12ème arrondissement de Bamako est allé au magasin d’un député où on a retrouvé juste 16 ballots. Sur ces 16 ballots étaient immatriculés l’USAID-Guinée. C’est là qu’on a appris que ce sont les moustiquaires de la Guinée. Ce député avait passé un marché avec le ministère de la santé d’une valeur de 407 millions de francs CFA et le ministère a compris que les moustiquaires qui lui ont été vendus par ce député étaient venues de la Guinée. Les ballots étaient gardés dans le magasin PSI-Mali. Nous sommes allés et nous avons vérifié que c’était exactement les moustiquaires de la Guinée. 98% sont de la Guinée et les 2% sont ceux de la Sierra Leone et de la RDC », a expliqué ce lundi 10 Août, Abdoulaye Konaté, inspecteur général de l’Agence Nationale de la Lutte contre l’Impunité et président du réseau panafricain de la lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice, à Kankan sur une télévision  Guinéenne.

Il ajoute : « Trois personnes ont été interpellées. Elles travaillent avec un député malien. Mais lui, il ne peut pas être interpellé. Il a été entendu en tant que témoin. Deux maliens et un guinéen sont arrêtés et déférés à la maison d’arrêt de Bamako » Enfin, il conclut, qu’il n’abandonnera jamais cette lutte et menace de démissionner de son poste si jamais tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire ne sont pas arrêtés.

« Dieu merci. Aujourd’hui nous sommes en possession de ces moustiquaires qui ont été volées à la population guinéenne. Je voudrais aussi remercier le gouvernement malien qui a permis les enquêtes de nos cadres et qui a facilité le retour. Dans un instant, je mets ces moustiquaires à la disposition de la direction régionale de la santé. Il faudrait qu’on approfondisse les enquêtes », a souhaité le gouverneur de la région administrative de Kankan, Sadou Keïta

Levy DOUGNON

Affaire à suivre



  • TAGS

You can share this post!