news-details
Société

FORMATION DES JEUNES POUR LE CHANGEMENT DU COMPORTEMENT La jeunesse s'attèle au volontariat !




Afin de dynamiser le centre, L’UNFPA a entamé, hier, les travaux de formation de 20 volontaires du Centre National de Promotion du Volontariat (CNPV). Parmi les volontaires, il s'agit de 4 prestataires de services, 8 animateurs, 4 animateurs de radio, 2 techniciens et un gestionnaire.

Initiée par le Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA), la présente activité, qui se déroulera du 26 octobre au 4 novembre 2020, s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des jeunes volontaires afin de rendre fonctionnels les objectifs du centre. La formation de ces 20 volontaires nouvellement recrutés va s'atteler notamment sur les techniques de commercialisation pour le changement de comportements, la SRAJ, la VBG, la promotion des gestions barrières du Covid-19.

A cet égard, il s’agira entre autres d'une initiative de sensibilisation, d'information, d’éducation, de communication et de promotion sur la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes.

Pour le coordinateur du projet jeune, Bakary Touré, la présente formation permet le renforcement des capacités des volontaires, la relance des activités et la redynamisation du centre. Selon lui, les volontaires seront répartis entre les différentes composantes du Centre Jeunes afin de contribuer au service du développement du pays. « Certains volontaires seront déployés à la clinique du projet tandis que d'autres s'occuperont de l'animation dans les garages, établissements scolaires et universitaires », a édifié Abakary Touré.

A cette occasion, le Directeur du Centre National pour la Formation, Cheick Oumar Coulibaly, a affirmé l’accompagnement constant de l’UNFPA  pour avoir soutenu le projet, malgré une interruption de deux ans. « Nous sommes là pour parler du volontariat. Nous pensons que les volontaires ne sont pas payés. Pour nous, la valeur intrinsèque de ses enfants n’est pas payable. Il nous faut relever les défis et nous ferons tout notre possible afin de pérenniser la confiance placée en nous par l’UNFPA », a-t-il précisé.

Depuis quelques années, il est bon de rappeler que le Centre Jeunes ne mène quasiment plus d'activités à cause de la réduction des appuis financiers du partenaire traditionnel, en occurrence l’UNFPA.

Par ailleurs, la représentante du Fonds des Nations unies pour la Population, Mme Ly Rokia Traoré, a confirmé l’arrêt de cette activité depuis quelques années. Elle a incité les jeunes à se donner à fond, pour leur propre formation, afin de mieux servir le pays dans les jours à venir.

En conclusion, Mme Ly Rokia Traoré a appelé au sens de responsabilité des participants, à faire preuve d'assiduité au cours des 10 jours de formation.

 

Mamadou Sangaré

 



  • TAGS

You can share this post!