news-details
Régions

FETE DE L’INDEPENDANCE A BALAN BAKAMA Un bel exemple




Dans le cadre de la célébration de notre accession à la souveraineté nationale, la population de la Commune de Balan Bakama, cercle de Kangaba, a fêté avec faste cet évènement. La cérémonie était placée sous le parrainage de Bandiougou Keita.

Comme il fallait s’y attendre, la population est sortie en masse pour participer à la fête d’indépendance du Mali. Ce 60ème anniversaire s’est passé dans un contexte de crise socio-politique. Les manifestations folkloriques, les jeux, les scènes théâtrales, le match de football et une soirée dansante ont marqué cette fête.

Le parrain de l’évènement, Bandiougou Keita, a remercié la population pour le choix porté sur sa modeste personne. « L’indépendance est un bonheur pour une communauté, une nation, un pays, un Etat dans lequel nous résidons et cette population exerce l’auto-gouvernance en jouant sa souveraineté totale sur l’ensemble du territoire. Un jeudi, 22 septembre 1960, le président Modibo KEITA proclame l’indépendance du soudan français qui devient la République du Mali. Ce nom est un rappel et un hommage à la mémoire de l’un des grands empires qu’a connu l’Afrique de l’Ouest : l’Empire du Mali », a-t-il dit.

Mieux, il dira que : « Nous sommes à 60 ans d’indépendance. Voici l’âge de la sagesse, de la tendresse et de l’allégresse. Avoir la soixantaine c’est avoir une éternité de vie devant soi. Avoir la soixantaine c’est être riche de son vécu. La soixantaine est un voyage au pays de la plénitude ».

Il a saisi l’opportunité pour lancer une invitation à sa population. « Pour se développer, en plus de nos ressources, il faut la cohésion, l’entente et un combat pour l’intérêt collectif et non l’intérêt individuel. Ces derniers temps, nous avons constaté des conflits terriens. De grâce, restons ensemble ; nous sommes frères et sœurs et nous ne devons pas modifier la valeur sociétale que nos ancêtres nous ont laissée. Vous population, vous avez un rôle, c’est de faire respecter votre droit civique : payer les impôts, voter massivement lors des élections et participer activement au développement de votre commune. Les perspectives sont bonnes quand nous convergerons ensemble », a-t-il indiqué.

Le sous-préfet de Naréna s’est réjoui de la participation de toutes les couches socioprofessionnelles. Aussi, il a rappelé que le Coronavirus n’est pas totalement vaincu dans notre pays. Raison pour laquelle, il a demandé à la population de respecter scrupuleusement les mesures barrières édictées par les hautes autorités. Pour lui, face à la situation qui prévaut dans notre pays, il faut une union sacrée autour de la patrie qui a besoin du concours de tous les fils. Enfin, il a profité de cette occasion pour remercier chaleureusement le parrain de l’évènement pour son engagement sans faille auprès de sa population.

Pour le Maire de la Commune de Balan Bakama, il est temps de taire les divergences. L’heure est à la refondation de la nation. Le peuple malien aspire à un état providentiel.

 

Ibrahim Sanogo dit Oliver

 



  • TAGS

You can share this post!