news-details
Société

Fait divers Une fille de 16 ans expulsée de la concession familiale par son père




Victime d’une grossesse non désirée, la jeune fille F.S a été expulsée par ses parents. La scène s’est déroulée à Bakorobabougou.

La jeune fille du nom de F. S, est élève en classe de 9ème année. Malheureusement, elle risque également d’abandonner les bancs si des personnes de bonnes volontés n’interviennent pas auprès de ses parents qui sont sous le choc et dans un dilemme total. La  jeune F.S de moins de 18ans, orpheline de mère car ayant perdue sa mère très tôt, vivait avec sa tante avant qu’un conflit  n’intervienne entre les deux parents.  Issue d’une famille avec un père économiquement stable mais coureur de jupons. La tante ne pouvant pas supporter ce comportement peu responsable de M. A. S, a décidé de lui rendre sa fille. Chose qu’il ne fallait pas faire.

 Depuis, les autres membres de la famille ont décidé de ne plus s’immiscer dans les histoires de famille entre le père et sa fille. C’est dans cette situation qu’elle tombe enceinte d’un jeune lycéen. Son père ayant appris sa grossesse, qui était à 4mois, décide de la mettre à la porte. En plus, il aurait dit à tous ses proches de ne pas héberger sa fille ; consigne respectée par ceux-ci. Aucun des membres de sa famille, ni aucun ami de la famille n’a accepté, depuis, de la recevoir. Même quand elle sonne à la porte du domicile de son père, les domestiques refusent de lui ouvrir, selon les ordres du père. Elle s’était faite héberger par les parents d’une de ses amies qui ont, à leur tour, fini par la mettre dehors. Les multiples médiations des amis du père ont échoué.

Alors la jeune fille décide d’aller parler de la situation tragique qu’elle traverse au père du lycéen. Mais contre toute attente, celui-ci prévient qu’il tuera son garçon si jamais il apprenait qu’il est l’auteur de cette grossesse. Déterminée à trouver une solution à son problème, elle prend son courage à deux mains pour rencontrer la mère du garçon, auteur de sa grossesse. Mais cette dernière n’a pas hésité à la chasser et à lui proférer des menaces si jamais elle revenait.

Une situation préoccupante à laquelle la jeune fille est confrontée depuis un certain temps car elle dort dans des bâtiments inachevés, très souvent dans la rue, malgré les énormes dangers qu’elle court. Elle se contente de la nourriture offerte par les habitants du quartier de Bakorobabougou.

A 6 mois de grossesse, cette jeune fille n’a jamais été dans une structure sanitaire pour faire la moindre consultation pré natale. Elle s’est faite embaucher dans un salon de coiffure pour le service de nettoyage. Du coup, elle passe ses journées à travailler dans cette entreprise et passe la nuit dans la rue, sans aucune protection ni assistance.

La petite F.S est laissée à elle-même et ne sait plus à quel saint se vouer. Sa vie se brise dans l’indifférence totale de tout son quartier. Destin tragique, ou sort malheureux, cette jeune fille fait face aux cruautés de la vie et à la méchanceté du monde.

Affaire à suivre

Nana Traoré

Stagiaire

 



  • TAGS

You can share this post!