news-details
Politique

DISSENSION AU SEIN DE LA CMAS Imam Mahmoud Dicko s’oppose à la destitution de son beau-frère




Une dizaine de présidents des coordinations de la CMAS annonçaient, mardi 26 janvier, la destitution  du coordinateur général de la Cmas Issa Kao Djim. Selon les statuts et règlements intérieurs de la Cmas, seul le bureau national peut convoquer une assemblée Générale ou démettre quelqu’un de ses fonctions. En tout cas,  le Cheick l’Imam Mahmoud Dicko a catégoriquement rejeté la destitution de son bras droit.

 Au regard des démissions en cascade et le détrônement au sein de la Cmas, on peut être tenté de  dire que ce Mouvement est confronté à un problème de leadership. Le coordinateur général, Issa Kaou Djim  est depuis quelques mois désavoué, à cela s’ajoute sa destitution intervenue lundi 25 janvier par une dizaine de présidents des coordinations. Imam Oumarou Diarra l’ex chargé des affaires religieuses, Mahmadou Dounga chargé de communication et de nombreux autres responsables de la Cmas ont tous démissionné au motif qu’ils ne regardaient plus dans la même direction que leur coordinateur général.

 Son inconduite est à  l’origine du départ de beaucoup de militants et sympathisants de la Cmas.Mais, le silence du parrain en fait partie aussi. Tout le monde parle et agit au nom de l’Imam Dicko. Alors s’il y a  problèmes dans le Mouvement, ne dot-il pas intervenir pour le dissiper au plus vite?

Nous tenons d’une source sûre, que  ceux qui ont destitué le puissant coordinateur général n’avaient pas demandé l’aval de l’ex autorité morale du mouvement du 5 juin. C’est après leur de point presse qu’ils ont été le voir chez lui.  Selon une source qui a participé à la rencontre avec l’imam Dicko : « Lorsque nous avons fait la déclaration de radiation de Kaou Djim, on a été chez Imam Dicko, il nous a dit qu’il devrait être informé avant la lecture de la déclaration»

Dans l’alinéa 5 de l’article 11 stipule qu’“aucun individu ou association membre de la Cmas ne saurait faire, au nom de la Coordination des Mouvements, Association et Sympathisants une prise position publique sur quelque sujet que ce soit, sans son accord préalable ».

Conformément aux statuts et réglements intérieurs de la Cmas, seul le bureau national peut convoquer une assemblée Générale ou démettre quelqu’un de ses fonctions. Le bureau national qui se dit rattaché aux idéaux de son parrain  Cheick l’Imam Mahmoud Dicko , a invité les présidents signataires de la déclaration de se conformer aux statuts et au règlement intérieur de la Cmas.

Seydou FANE

 



  • TAGS

You can share this post!