news-details
Politique

Déclaration du M5-RFP sur le rassemblement du 11 août et la généralisation de la désobéissance civile




Mesdames et Messieurs les Journalistes,

Hommes et Femmes de Médias et des Réseaux Sociaux,

Mesdames et Messieurs les Invités,

Chères Militantes et Chers Militants,

Bonjour et bienvenue au présent Point de Presse que le Comité Stratégique du M5-RFP tient pour expliciter les termes et contenu de ses activités futures à travers de grands rassemblements populaires prévus à partir du mardi prochain et qui consacreront la diversification et la généralisation des actions de désobéissance civile sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora.

De prime abord, il nous plaît de vous adresser nos vœux de bonne et heureuse Fête de Tabaski, et prions qu’Allah Le Tout Puissant Couvre notre Nation de sa Grande Miséricorde et l’Assiste dans sa quête de paix, de liberté et de mieux-vivre !

Les Maliens, vous le savez, ont pris acte du fait que la CEDEAO, sans écouter ni répondre aux attentes du Peuple, a préconisé des mesures à la fois inapplicables, illégales et inconstitutionnelles, dans le seul dessein de couvrir un homme et son régime contre les intérêts supérieurs du Peuple malien.

La désobéissance civile pacifique, que nous avons décidé de reprendre après la trêve de la Tabaski est conduite avec plus d’efficience, puisque les actions des militants du M5-RFP des six (6) communes de Bamako, de Kati, Kita Bougouni, Sikasso, Kayes, Ségou et Koulikoro ont été très décisives dans ces localités qui ont eu des allures de villes mortes, avec la forte bienveillance des travailleurs et des usagers. C’était la meilleure réponse que nous pouvions donner à ceux qui, de bonne ou mauvaise ont confondu trêve et essoufflement.

Malgré le caractère pacifique de cette démarche, nous avons enregistré beaucoup d’agressions de plus en plus brutales et d’arrestations arbitraires contre de jeunes citoyens, des journalistes et agents des médias, dont la plupart ont été directement déférés à la prison centrale, puis jugés et condamnés à des peines d’emprisonnement ferme, pour simplement avoir exercé leurs droits constitutionnels.

Le M5-RFP continuera à assister ces militants tout en mettant solennellement en garde le Général Mbemba Moussa Keïta ministre de la Sécurité pour les arrestations arbitraires et brutales et Me Kassoum Tapo ministre de la Justice pour les incarcérations et condamnations expéditives. Chacun rendra compte des actes posés.

C’est pour nous le lieu de saluer la détermination patriotique des Jeunes du M5-RFP, mais aussi et surtout l’abnégation des Avocats volontairement constitués pour assurer la défense des victimes du régime, et œuvrer à la protection des libertés individuelles et collectives, mais aussi à la préservation des droits humains et de la démocratie.

Nous n’abandonnerons pas et ne céderons jamais aux intimidations, aux menaces, aux arrestations et aux sévices corporelles qui continuent aujourd’hui encore. Nous devons continuer à honorer la mémoire des Martyrs en réussissant cette lutte, et en leur rendant justice.

Aujourd’hui, l’unité et le renforcement des composantes du M5-RFP sont manifestes avec l’adhésion de plus en plus forte d’organisations et de citoyens à l’intérieur et à l’extérieur, qui découvrent progressivement la profondeur de la gravité de la crise malienne entretenue sous le régime IBK et aussi la pertinence de nos actions et objectifs

C’est le lieu de féliciter les Maliennes et Maliens résidant à l’étranger pour leur engagement patriotique soutenu et leurs efforts inlassables dans l’organisations de manifestations, leurs assistances multiformes, mais aussi et surtout le lobbying auprès des partenaires et amis du Peuple malien. Nos remerciements les plus chaleureux et notre reconnaissance éternelle aux africains et à tous les citoyens du monde qui, dans un élan de solidarité généreuse soutiennent notre mouvement en Afrique, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique.

De même, le M5-RFP qui procède à une structuration de ses activités dans les différentes communes de Bamako, dans les régions de l’intérieur et dans la Diaspora pour une plus grande coordination des actions de désobéissance civile et toutes les autres activités du Mouvement invitent nos compatriotes, chacun à son niveau, à prendre toute leur part dans ces activités.

L’objectif est d’amener le Peuple à refuser de se soumettre au pouvoir illégitime d’IBK, en ne travaillant pas sous ses ordres, en ne payant pas les taxes dans les services de recettes, comme aux points de péages, etc.

En plus des actions de désobéissance civile qui continuent crescendo, le M5-RFP a fixé la date du mardi 11 août 2020 pour tenir à Bamako le plus grand rassemblement populaire de l’histoire moderne de notre pays. Cette activité marquera le début de grands rassemblements et marches de processions à travers les villes, les routes et campagnes, tant à Bamako, dans les régions de l’intérieur que dans la Diaspora, et ce, de façon continue jusqu’à la démission de IBK et de son régime.

Peu importera les sondages commandés ou autres reportages bidons, durant cette nouvelle phase, la désobéissance civile sera systématisée et généralisée, ainsi que d’autres actions que vous découvrirez au fur et à mesure, mais dans le strict respect de la Constitution du Mali et de nos lois.

Le M5-RFP a initié des actions judiciaires en cours contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries et exactions commises contre les manifestants aux mains nues par les Forces spéciales antiterroristes (FORSAT) et d’autres forces de répression, tant à Sikasso qu’à Bamako, dans les rues, domiciles et lieux de culte, et exige la libération de l’Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition.

D’ailleurs, les investigations et enquêtes sont en cours par les organisations de défense des droits humains tels que Amnesty international qui vient de publier un rapport accablant sur les tueries de la mi-juillet au Mali. Le M5-RFP rappelle que des dénonciations et plaintes, déjà prêtes, seront dûment portées devant la Cour pénale internationale.

Le M5-RFP réitère plus que jamais sa ferme détermination à sauver le Mali menacé de disparition en tant qu’Etat, Nation, Démocratie et République laïque, et exige toujours, purement et simplement la démission de M. Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime pour permettre l’ouverture d’une Transition démocratique entre toutes Forces vives du Pays.

Le Peuple malien reste mobilisé et déterminé dans la mise en œuvre de son droit constitutionnel à la désobéissance civile, sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement de son combat patriotique pour la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.

Je vous remercie !

Bamako, le 07 Août 2020

Pour le M5-RFP

Choguel K. MAIGA

 



  • TAGS

You can share this post!