news-details
Politique

Crise socio-politique Vers une décrispation du climat social




Les choses semblent pendre une nouvelle tournure pour le mouvement du 5 juin- rassemblement des forces patriotiques. En tout cas c’est ce que l’on peut dire à ce stade de l’évolution de la situation.

Le lundi 29 juin 2020, les membres du comité stratégique se sont réunis au siège de la CMAS. Il s’agissait, pour eux, d’analyser la nouvelle donne du mouvement après la rencontre avec le parrain, l’imam Mahmoud Dicko. La raison semble prendre le dessus. Depuis le début de la fronde contre le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, plusieurs personnalités ont entamé une médiation, tant à l’intérieur qu’à extérieur du pays, entre les deux parties pour tenter d’harmoniser les différentes positions. Le mouvement demandait, contre vents et marées, la démission du Président de la République.

Il ressort des propos du coordinateur la CMAS, Issa Kaou Djim, que l’objectif recherché par le mouvement est le changement du mode de gouvernance et le rétrécissement du fossé de la répartition des ressources du pays. A l’en croire, la demande de démission du Président IBK est une excitation à le faire fléchir pour qu’il s’attaque aux dossiers brulants du pays. Il a indiqué dans ses propos que l’imam Dicko a été rencontré par beaucoup de hautes personnalités, lesquelles rencontres sont sur le point d’aplanir la donne. Le Mali est un pays d’écoute mutuelle. Toujours selon lui, l’imam Dicko a dit qu’il a une idée de sortie de crise pour que les objectifs fixés par l’organisation soient atteints. Cette volonté manifeste permettra de maintenir la poutre de la cohésion sociale. Cette nouvelle posture de l’imam Dicko a été partagée avec les responsables du M5- rassemblement des forces patriotiques. C’est la raison fondamentale du report du point de presse qui était prévu le lundi dernier. Pour lui, l’objectif n’a pas varié, mais qu’ils sont à la recherche d’une meilleure approche pour renforcer notre démocratie. 

Aussi, a-t-il précisé, la CMAS suivra la conduite à tenir donnée par l’imam Dicko sachant bien qu’ils appartiennent à un mouvement de force patriotique. Selon lui, le comité stratégique a élaboré un document avec une pile de propositions de sortie de crise. Ce document sera remis au Président de la République dans les tous prochains jours. S’il l’accepte intact tant mieux dans le cas échéant le mouvement occupera de nouveau la rue.  Malgré toutes les démarches en cours pour décrisper le climat politique, les membres du mouvement du 5juin ne fondent pas d’espoir quant à l’applicabilité des propositions faites au chef de l’Etat.  Mieux, il renchérit que le contenu de ce document sera livré à la presse, aujourd’hui mercredi 1er juillet 2020, au cours d’un point de presse.

Selon Mountaga Tall, l’objectif de la création de ce mouvement est d’apporter un changement notoire dans le mode de gouvernance de notre pays fragilisé par plusieurs crises. « Nous sommes conscients des défis qui assaillent notre pays et nous avons une trajectoire tracée mais aucune fanfaronnade ne nous fera dévier. Nous savons aussi comment garder notre dignité et notre intégrité. Donc toutes les actions que nous allons poser visent essentiellement à atténuer la souffrance des maliens. Nous avons appris beaucoup de propos sur les réseaux sociaux affirmant qu’il y une dissension entre nous voire des trahisons en cours. Mais la vérité finira par triompher. Je peux vous rassurer : nous allons accomplir notre devoir pour la prospérité du Mali », a-t-il dit aux hommes de média juste après la réunion du comité stratégique. 

Le mouvement est divisé entre radicaux et ceux qui aspirent au changement de gouvernance. En tout cas, les prochaines heures seront décisives pour la vie de notre pays.

Ibrahim Sanogo dit Oliver



  • TAGS

You can share this post!