news-details
Culture

CARAVANE CULTURELLE DE L’ENTENTE Promouvoir l’art visuel dans la résolution des problèmes sociaux




La Caravane Culturelle de l'entente, un événement phare, a été lancée le mercredi 25 novembre 2020 à partir du Centre Soleil d’Afrique,  pour sillonner toutes les six Communes de Bamako, avec comme objectif de promouvoir l’art visuel tout en favorisant le brassage entre la jeunesse malienne à travers la formation, les échanges artistiques et interculturels et faire des arts visuels un vivier important dans la résolution des problèmes sociaux.

 

Initiée par Soleil d’Afrique  et l’Union européenne, la caravane culturelle de l’Entente, est un projet découverte culturelle autour des activités comme la production audio-visuel, la peinture, la photo et la formation. « Il favorise le brassage entre la jeunesse du pays, notamment des six communes  dans le contexte actuel. Elle est exécutée en partenariat avec le CNJ communaux et les mairies du district », confie le directeur du Centre Soleil d’Afrique, Hama Goro.

Le président Conseil communal du CNJ, Ousmane Danté, a rappelé l’importance de la caravane. Selon lui, c’est un événement solidaire visant à « rallier toutes les parties prenantes afin de contribuer à l’ouverture des esprits  et les cœurs entre fils du Mali. « Nous remercions le Centre Soleil d’Afrique pour l’implication de la jeunesse. C’est une phase d’essai entre le CNJ et le Centre soleil d’Afrique. Nous allons former 10 jeunes par Commune et les candidats ne seront  pas des figurants », estime le représentant du CNJ-Mali.

Pour le représentant de l’UE, cette caravane culturelle, est un projet bamakois. « C’est important pour nous de financer ce type de projet. Le Mali est un pays de culture avec un patrimoine et une forme de diversité. J’espère que le projet portera fruit », déclare Phillipe Belers.

A l’en croire, le projet est  également conçu  pour accompagner les efforts en cours des différents acteurs et en même temps faire le point sur les progrès accomplis, jusqu'à présent, dans l'objectif de sensibiliser pour une meilleure prise de conscience de l’impact de l’art dans l’équilibre socio-économique du Mali.

Le  représentant du ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, a soutenu, qu’il est important que des jeunes sillonnent les six Communes de Bamako, pour aller à la rencontre des populations à travers les activités collaboratives autour des thèmes de paix et de cohésion sociale au Mali dans le but de renforcer le tissu social fragilisé par la situation sécuritaire et sociopolitique que traverse notre pays. Il a laissé entendre que le ministre dont il représente réaffirme  son engagement tout en souhaitant pleins succès à l’événement.

Comme activités du projet, on aura l’information et sensibilisation des autorités politiques,  administratives et coutumières des Communes cibles. Des expositions des œuvres crées pendant les ateliers, projections de film et vidéo éducatif et de sensibilisation sur le mieux vivre ensemble, causeries débats, contes, sketchs théâtraux, animations musicales etc.

La séance de questions-réponses a donnée plus amples informations sur la caravane comme l’implication des griots, les critères de choix, etc.

Ainsi, ce projet vise à réunir la jeunesse des six Communes de Bamako autour d’un programme d’activités favorisant le dialogue interculturel, la diversité culturelle et le respect de la dignité humaine. Ces activités permettront aux structures bénéficiaires du projet de renforcer leurs infrastructures, améliorer leurs visibilités et développer la collaboration.

Le lancement a été marqué par la présentation d’une ouvre d’artiste. Comme le temps des discours, cet artiste a présenté un travail « dessin » pour la stabilité sociale.

Sarr  

 

 



  • TAGS

You can share this post!