news-details
Monde

CAPTURE D’UN AUTRE DJIHADISTE LIBERE AU MALI Cette dernière arrestation fait grincer des dents !




Décidément, les services de renseignement algérien font de bonnes moissons. Ils viennent d’interpeller un autre djihadiste récemment libéré au Mali recensent.

Il y a juste quelques semaines, les services de sécurité relevant du Ministère de la Défense nationale ont appréhendé, le 27 octobre à Tlemcen (Ouest de l’Algérie), le terroriste dénommé Mustapha Derrar. Cette opération a été menée suite à une surveillance permanente dudit criminel, depuis son entrée sur le sol algérien jusqu'à la collecte des renseignements relatifs à ses mouvements suspects, a expliqué un communiqué du ministère. 

Les services de sécurité algériens, depuis la libération des 200 terroristes contre celle de Soumaïla Cissé, Sophie Petronin et autres, ont renforcé la surveillance tout au long de leur frontière avec le Mali. Motif impérieux : certains de ces terroristes avaient la nationalité algérienne.

Après cette capture, un autre  djihadiste faisant partie du groupe de 200 prisonniers libérés en octobre par  le gouvernement de la transition, a été arrêté le lundi passé.  Dans un communiqué, le ministère de la défense a annoncé : « Les services spécialisés du ministère de la Défense nationale ont appréhendé le terroriste El Hocine Ould Amar Ould Maghniadit "Maïs".»

Le communiqué précise que la capture a eu lieu à Timiaouine, près de  Tamanrasset. El Hocine Ould Amar Ould Maghnia, dit "Maïs"  est un  criminel, âgé de 32 ans. Il  a été appréhendé après un minutieux suivi de ses mouvements douteux, dès son entrée sur le territoire algérien, selon le ministère de la défense algérien.

Cette dernière arrestation a fait grincer des dents en Algérie. C’est pourquoi, le ministère algérien de la Défense  a vivement désapprouvé  encore une fois de plus « le versement d'une importante rançon au profit des groupes terroristes, en échange de la libération de trois otages ».  Le voisin algérien a dénoncé des « pratiques douteuses, contraires aux résolutions onusiennes incriminant le versement de rançons aux groupes terroristes ».

Levy Dougnon

 



  • TAGS

You can share this post!