news-details
Société

BANDITISME Arrestations des voleurs de 8 000 volailles




Les éleveurs de volailles et fermiers de Sanankoroba et Sénou peuvent dormir paisiblement, maintenant. Grâce à l’intervention de l’Adjudant-chef Sory Traoré (Officier de police judiciaire) et enquêteur du Lieutenant Moussa Touré de la gendarmerie de Sénou, les malfrats sont hors d’état de nuire. De 2019 à nos jours, les éleveurs ont été dépossédés de plus de huit mille sujets. Plusieurs membres de l’association des éleveurs de volailles étaient victimes de ces bandits de grand chemin.

Pour l’Adjudant-chef Sory Traoré, les plaintes successives ont poussé la gendarmerie de Sénou à prendre cette affaire à bras le corps car c’était une situation qui prenait une allure inquiétante. La brigade toute entière souffrait de ce problème.« Aussitôt après ma prise de service à la gendarmerie de Sénou, l’enquête m’avait été confiée car certains frères d’armes et moi avions mené à bien l’enquête lors de l’attaque du domicile de l’ancien Président Alpha Oumar Konaré, à Titibougou. A Sénou, chaque jour, nous recevons des plaignants qui affirment : j’ai été dépossédé de 200, 300, 400 sujets. Aussitôt, nous avons activé notre réseau. Nous avons convoqué une réunion ; ce qui nous a permis de démanteler leur réseau», a révélé l’Adjudant-chef  Sory Traoré avant d’ajouter que ces évènements s’étaient déroulés le jour de la fête de Ramadan (le Samedi 23 Mai dernier). « Un de nos agents de renseignement nous a appelés pour nous donner la position du chef de gang, avec deux de ses éléments. Sur le champ, nous avons mis certains de nos agents, en tenue civile, sur le terrain. Après leur localisation, nous avons informé tout le monde avant de passer à l’assaut. Ensuite nous les avions mis hors d’état de nuire. Ils étaient en possession de deux véhicules, une arme, des minutions et une Moto-Jakarta. Les enquêtes continuent et nous avons perquisitionné chez eux. Nous voulons également déceler qui sont leurs complices car de tels nombres de sujets, il faut forcement avoir des gens pour les écouler sur le marché», a expliqué l’Adjudant-chef  Sory Traoré.Il a conclu en rassurant les éleveurs de volailles que la brigade de la gendarmerie mettra tout en œuvre pour mettre fin à cette situation qui a tant duré.

Plusieurs membres de l’Association des éleveurs de volailles du Mali ont signalé avoir perdu plusieurs sujets(poulets).Il s’agit de : Bakary Sidibé (280), Amidou Bethé (300), Klilou Doumbia (1650), Idrissa Traoré (500), M. Kodio (4000), Nouhoum  Traoré (200) etc.

Quant au Président de l’Association des éleveurs de volailles du Mali, Abou Traoré, les inquiétudes sont grandissantes. Certains ont pris un prêt à la banque, d’autres ont même vendu leur maison pour se lancer dans cette activité. Si des difficultés surgissent, nous sommes souvent qualifiés de tout. « Nous voulons le concours des autorités pour que nous puissions travailler car nous sommes parties intégrantes de l’activité économique. Si des bandits nous dépossèdent de nos volailles qu’ils subissent toute la rigueur de la loi, à la hauteur de leur forfait », a martelé Abou Traoré

Mamadou Onogo



  • TAGS

You can share this post!