news-details
Régions

ATTAQUE AU CENTRE DU MALI MBS, JGD et AJPD appellent l’Etat malien à s’impliquer




Mouvement Baguinê Sô (MBS), Jeunesse Guinna Dogon (JGD) et le Collectif des associations des jeunes du pays dogon (AJPD) ont expliqué la souffrance qu’ils traversent actuellement, ce samedi 4 juillet 2020, à la Maison des jeunes de Bamako. Suite au drame survenu à Bankass dans la région de Mopti. Ces conférenciers interpellent le gouvernement.

Des hommes armés non identifiés ont attaqué les villages de Gouari, Djimdo, Dialakanda et Pandougou, les 01 et 02 juillet 2020. Le bilan est de 32 morts et de nombreux blessés. Pour atteindre leur objectifs, les assaillants avaient porté la tenue de nos Forces Armées Maliennes (FAMa). On pouvait voir des dégâts matériels, immatériels et des déplacés dans la localité.

 Selon le dernier rapport des Nation unie, il y a plus de 580 morts dans la région de Mopti dont plus de 400 dogons.  L’Etat malien a plusieurs structures au centre du Mali pour mettre fin à cette crise. Hélas ! Si ces structures travaillaient en coordination avec nos FAMa, les attaques perpétrées par les hommes armés non identifiés seraient diminuées.

Selon les conférenciers, la situation est grave et MBS, JGD et AJPD interpellent, du coup, le gouvernement. « Pour moi, l’appel que je lance aux dogons est qu’il faut qu’on s’organise. Laissons la politique de côté. Cette histoire ne peut pas être une affaire de RPM contre l’opposition. Nous vivons là-bas et nous ne pouvons pas laisser l’histoire comme ça. La situation est difficile et c’est l’Etat qui doit nous sécuriser », a dit Nouhoun Togo, ressortissant de la localité.

Adam Maïga 

Stagiaire

 



  • TAGS

You can share this post!