news-details
Régions

ACCUSE DE GENOCIDE AU CENTRE, DAN NAM AMBASSAGOU REPOND : « Nos seuls ennemis sont l’insécurité et les terroristes »




Face à la pluie d’accusations de génocide contre les peuls, qu’il juge gratuites et mal fondées, les responsables de la milice dogon Dan Nam Ambassagou ont rompu le silence, le 30 juin 2020, dans un communiqué rendu public. La milice rejette toute accusation d’exactions sur d’autres communautés au centre du Mali et rassure qu’elle n’a que deux seuls ennemis qui ont pour noms l’insécurité et le terrorisme, dans le pays dogon.

« Le mouvement  Dan Nam Ambassagou tient à préciser à l’opinion nationale et internationale que depuis sa création, en 2016, ses objectifs ont été et restent la défense de l’intégrité du territoire malien et la protection des populations et de leurs biens en pays dogon », rappelle le communiqué de la milice dogon qui ajoute que le pays dogon a été, jusque-là, sa seule zone d’opération contre les terroristes et leurs alliés. Du coup, le mouvement Dan Nam Ambassagou soutient avec véhémence qu’il ne répond qu’à des attaques dirigées contre les populations du pays Dogon.  « Dan Nam Ambassagou réfute les accusations d’exactions sur d’autres communautés. Ses seuls ennemis sont l’insécurité et les terroristes qui sévissent au pays Dogon », précise le communiqué signé par le président du mouvement, Mamadou Goudienkilé.

Dans ce même communiqué, Dan Nam Ambassagou fait aussi la lumière sur son innocence dans de récentes opérations dans la zone de Sofara qu’il dit être éloignée de sa zone d’intervention.

Par ailleurs, le mouvement Dan Nam Ambassagou se dit ouvert à tout dialogue avec tout acteur et groupe clairement identifiés pour le rétablissement de la paix au centre du Mali en général et au Pays Dogon en particulier.

 

La reconnaissance des milices peules par Tabital Pulaaku saluée !  

Dans son communiqué, les responsables de Dan Nam Ambassagou félicite et salue le courage de l’Association des Amis de la Culture peule (Tabital Pulaaku) qui reconnait enfin l’existence de milices peules dans le centre, après des années passées à nier cet état de fait. 

Le mouvement d’autodéfense Dan Nam Ambassagou salue cette position du bureau national de Tabital Pulaaku, mais regrette que ce dernier s’érige toujours comme la branche politique et le porte-parole des groupes qui agissent en étroite collaboration avec les terroristes qui ciblent l’armée malienne, les populations civiles établies au centre du Mali.

Youssouf Z Kéita

 



  • TAGS

You can share this post!