news-details
Société

ACCIDENT DE CIRCULATION ROUTIÈRE « Le bilan est de 20 morts, 11 hommes et 9 femmes »




20 morts dont 9 femmes et 11 blessés graves est le bilan provisoire d’un accident de circulation routière survenu mardi dernier, 19 mai, sur la route nationale N°5. Il s’agit du tronçon Solabougouda-Naréna, dans la région de Koulikoro, la voie reliant la capitale malienne à la frontière guinéenne. Cette voix est fréquentée par les véhicules de transport en commun et les gros-porteurs.

Ce drame s’est passé dans les environs de 20 heures, entre un minicar de transport public de personnes en provenance de Bamako et un camion remorque circulant dans le sens inverse. « Le bilan est de 20 morts, 11 hommes et 9 femmes », a précisé le lieutenant-colonel Sibiry Koné, directeur régional de la protection civile de Koulikoro. Il ajoute aussi que 10 blessés graves ont également été enregistrés. Ces derniers ont été évacués à l'hôpital Gabriel Touré de Bamako pour leur prise en charge dans les services d’urgence. Le ministère des Transports et de la Mobilité urbaine a déclaré, dans un communiqué, que les équipes techniques de l’agence nationale de la sécurité routière, appuyées par la gendarmerie nationale, se sont rendues sur les lieux pour constater l’ampleur de l’accident.

En outre, les autorités communales de Naréna se sont déplacées sur le lieu du drame, a témoigné Daouda Kéita, maire de Naréna. « Dès notre arrivée, nous avons fait appel aux services de la protection civile qui sont venus avec les ambulances. Alors on a préféré tout de suite amener les blessés au niveau des hôpitaux de Bamako, à cause du manque d'infrastructures adéquates ici à Naréna», a-t-il précisé.

En cette veille de Ramadan, ledit ministère invite les conducteurs et usagers de la route au respect strict des règles de la circulation routière. Car pour les responsables de ce ministère, c’est surtout en cette période de veille de fête de Ramadan que la mobilité sera très importante sur les routes des villes et des campagnes. « La défectuosité du cardan et la vitesse du camion remorque sont les causes probables de cet accident tragique », a conclu Ibrahima Abdoul Ly, ministre des Transports et de la Mobilité urbaine.


Jacques Coulibaly

 



  • TAGS

You can share this post!