news-details
Sports

60 ANS D’INDEPENDANCE Riche en consécrations pour le sport malien, mais…




Le sport national a connu de nombreuses consécrations lors des 60 ans d’indépendance, notamment avec le régime de l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéïta, qui bat tous les records. Nous vous proposons de revivre des moments qui ont significativement marqué l’histoire du sport malien. L’histoire des différentes disciplines sportives à l’échelle continentale et mondiale en mire l’absence d’une médaille olympique.

 

Taekwondo : Deuxième sacre mondial pour Daba Modibo Kéïta

 

Notre compatriote Daba Modibo Keïta a remporté au 19è championnats du monde de taekwondo au Danemark, le titre de champion du monde des lourds en battant en finale le Sud Coréen, Yun-Bae Nam.  C’est la deuxième fois d’affilée que Daba Modibo Keïta remporte le prestigieux trophée après le sacre de 2007 à Pékin où il avait dominé l’Iranien Rostami Morteza.

Basket : Le Mali bat (63-56)  le Sénégal et devient champion d'Afrique

Le Mali a été sacré champion d'Afrique, après avoir battu le Sénégal par 63 à 56, en finale du 20è championnat d'Afrique de nations de basket-ball féminin, disputée dimanche le 30 septembre 2007 à Dakar.  Les Aigles du Mali menaient déjà devant le Sénégal (31-22 ) à la mi-temps de la rencontre qui s'est déroulée devant un nombreux public. Hamchétou Maïga et ses coéquipières ont mené au score du début à la fin de la partie.

Coupe de la Confédération : Le Stade réalise le rêve malien

En présence du président de la République Amadou Toumani Touré, du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang, du défunt président de la Fémafoot, Hamadoun Kolado Cissé et beaucoup d’autres membres du gouvernement, le Stade malien de Bamako a battu l’Entente Sportive de Sétif (Algérie) aux tirs au but par 3 tirs à 2 après un score de 2-0 au temps réglementaire en match retour de la 6è finale de la coupe de la Confédération (Caf).

Ainsi 44 ans après son échec face à Oryx de Douala (Cameroun) en finale d’une coupe africaine, le Stade  s’est repris en offrant au Mali son premier trophée continental de clubs en football.

Cette victoire a été reçue comme une vraie bénédiction et une récompense des Maliens, après tant d’années de sacrifices, d’engagement et surtout de patience. Elle a été aussi manifestée par des milliers de personnes à travers les rues du pays.

Power lifting/Championnat d'Afrique : Bakary Diallo qualifié aux JO paralympiques 2020

Bakary Diallo a composté son billet pour les  JO Paralympiques de Tokyo  2020 au Japon, à l’issue des qualifications, au Para-powerlifting/Championnat d'Afrique,   à Abuja au Nigeria.

Bakary Diallo alias « Djenfani » dans la categorie séniors messieurs (-59kg) a validé ainsi son billet olympique en prenant la troisième  place avec un poids de 131 kg, derrière le Nigerian Ibrahim Dauda 178 kg, et  l'Egyptien Shérif Osman (208 kg).

Camfoot

En finale de la 8e édition de la Coupe d’Afrique militaires de football (Camfoot), disputée le dimanche 16 décembre 2012 au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan (Côte d’Ivoire), le Mali s’est imposé (1-0) au Cameroun, tenant du titre, avec en prime le trophée du meilleur joueur du tournoi décerné à Adama Kéita.

Sous IBK, tous les records battus

Les sept années surtout celle du premier quinquennat (2013-2016) sur le plan des performances sportives d’IBK sont multiples, diversifiées  et variées.

Le football en véritable locomotive a marqué à jamais les annales du sport roi avec un titre de champion d’Afrique et de vice-champion du monde cadets ainsi que le parcours glorieux  ponctué d’une médaille de bronze des juniors au mondial. La balle au panier avec les trophées  de champions d’Afrique des cadets et des juniors, de vice-champions à deux reprises des cadets masculins.

Le taekwondo avec le talentueux et intrépide combattant Ismaël Coulibaly  médaille de bronze (-74 kilos) aux championnats du monde 2015 de taekwondo à Tcheliabinsk (Russie) et médaillé d’or aux Jeux de Brazzaville (Congo, en septembre 2015).

D’autres disciplines comme l’Escrime, le Rugby, le Cyclisme, le Kung-fu wushi et les Sports pour personnes handicapés (FEMASH), ont honoré notre pays dans les différents engagements.

Les planchers sur le continent confirment d’année en année l’hégémonie des filles basketteuses de notre pays. A juste titre on assiste à un règne sans partage des sélections filles U16 et U18 du Mali. Vainqueurs du trophée continental en 2014 au Caire face à l’Egypte, les Aiglonnes du Mali (U18) ont défendu leur titre à l’Afrobasket-2016 (du 26 août au 4 septembre au Caire). Quant à l’équipe nationale cadette (U16), elle a remporté haut les mains les Afrobasket-2013 et 2015. En plus des titres de championnes d’Afrique cadette et junior, les Maliennes ont toujours raflé les titres de meilleure joueuse (MVP), meilleure marqueuse et meilleure rebondeuse.

Sous IBK, on ne peut passer sous silence les titres de vice-champions d’Afrique de nos cadets à l’Afrobasket masculin Mali-2015 et de médaillés de bronze de nos juniors à l’Afrobasket masculin Rwanda-2016. Toutes choses qui offrent le ticket de la Coupe du monde à nos sélections masculines. Signalons enfin la bonne performance de nos sélections filles et garçons (U17) à la Coupe du monde Espagne-2016. Seul pays africain présent sur les deux tableaux, le Mali s’est classé 11e sur 16 en filles. C’est le meilleur classement d’une sélection africaine en Coupe du monde.

Les 60 ans marqués par les meilleures performances au niveau des arts martiaux dont le taekwondo. En effet le talentueux Ismaël Coulibaly (-80 kg) a bien marqué son territoire en 2015 avec des titres majeurs : champion d’Afrique et médaillé d’or aux Jeux africains du cinquantenaire de Brazza.

Ismaël Coulibaly a remporté des médailles dans les grands opens européens : médaille de bronze à l’Open international de Belgique, médaille d’argent à l’Open international d’Espagne, médaille d’or à l’Open international d’Allemagne et au Grand prix de Moscou. Ismaël Coulibaly a également décroché la médaille de bronze au championnat du monde.

La Fédération malienne de sports pour personnes handicapés (FEMASH) elle, est  a remportée  la  médaille de bronze  au championnat d’Afrique de football pour non voyants qui s’était déroulé en octobre au Cameroun. Le  Mali s’est classé 3è sur 6 nations.

Le karaté n’est pas resté en marge des performances. En 2015, la jeune Djénéba Coulibaly (-50 kg) a décroché la médaille d’or à l’Open international du roi Mohammed VI au Maroc. Un exploit qui mérite d’être souligné tant le niveau du tournoi était relevé.

L’exploit de la balle ovale. Le rugby malien c’est de cela qu’il s’agit en mai 2016 à Lomé au Togo a écrit l’histoire en remportant face au pays organisateur  le  titre de champion d’Afrique de l’ouest au rugby à 7.

Sur le plan individuel, en guise de Management, le Mali sera à l’honneur. .

Habib Sissoko élu président de l’UAJ

Le président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), Habib Sissoko, a été élu le mercredi 6 avril 2016 président de l’Union africaine de judo (UAJ). Il a succèdé  à l’Intendant général Lassana Palenfo, qui était en poste depuis 1990. Cette élection a eu lieu à l’issue des travaux du Congrès électif de l’Union africaine de judo (Uaj) à l’Hôtel El Moradi de Gammarth, dans la banlieue de Tunis (Tunisie).

Hamane Niang élu président de Fiba monde

Les délégués de 156 fédérations nationales présentes au XXIe Congrès de la Fiba ont élu le 29 août 2019 le nouveau président et les nouveaux membres du bureau central pour la période 2019-2023. Notre compatriote, Hamane Niang, qui succède à Horacio Muratore au poste de président, a été élu à l'unanimité. Il était vice-président de la Fiba et président de Fiba Afrique durant le cycle 2014-2019, lui qui avait auparavant été président de la fédération malienne de basketball et ministre de la Jeunesse et des Sports.

Une inquiétude absence sur les podiums africains

Rare de voir un athlète surtout dans les sports individuel, à se qualifier directement aux JO. Pour le président du Cnosm, Habib Sissoko, le premier problème de nos sportifs se situe au niveau du mental. « Dans le sport de haut niveau, il faut avoir un mental fort pour espérer obtenir des résultats », précise-t-il.

Absence d’une médiale olympique

60 ans du sport malien, c’est également le nombre d’année sans une médaille olympique. Le mieux placé lors des JO Pékin 2008, a échoué. Il s’agit du premier africain à remporté un titre mondial dans la catégorie des poids lourds, Daba Modibo Kéita.

Mais, de là à penser que notre pays est fier de ce titre, c’est franchement tomber dans l’autosatisfaction qui, les managers du sport le savent bien, est le premier handicap à surmonter pour accéder au sommet et s’y maintenir.

Au Mali, tout comme l’athlétisme, le podium de haut niveau manque cruellement au sport malien. En clair, sur ce volet, l’avis est que les autres avancent, et nous, nous stagnons.

Il faut évaluer nos potentialités dans les différentes épreuves. Voir nos chances de médailles dans la durée. Le problème de notre sport demeure ses raisons extra-sportives sinon le potentiel existe.

Constat. Les Fédérations sportives passent plus de temps à chercher à être sur le plateau de l’image du pays que d’entreprendre des initiatives pour les athlètes. Rare sont des Fédérations sportives, qui travaillent pour aider leurs athlètes.

La politique nationale en œuvre souffre de l’instabilité à la tête du Département en charge du sport. Or sans une vraie politique  sportive, la quête de performance ne pourra aboutir. Des réflexions doivent être menées dans ce sens.

Tourner la page des considérations partisanes et personnelles par la promotion de l’excellence. Seul issue afin que l’hymne national du Mali résonne encore et toujours.

Sarr

 



  • TAGS

You can share this post!